Menu Formations
 
✓ Santé & Sécurité au Travail

Prévention du harcèlement sexuel

Se former à la démarche

OBJECTIFS

À l’issue de la formation, le(la) participant·e doit être capable de :
✅ Connaître la réglementation et le périmètre d’action de l’entreprise au sujet du harcèlement sexuel,
✅ Bien communiquer avec les différent·es interlocuteur·rice·s de l’entreprise et du CSE (salarié·e·s, élu·e·s, direction…),
✅ Mettre en place une démarche de prévention efficace.

ANIMATION

Le(la) formateur·rice utilise un support vidéoprojeté, des vidéos et des cas concrets de situations de harcèlement sexuel pour animer cette formation.
Une visite de site(s) peut également avoir lieu si la formation se passe in situ.

PUBLIC

➲ DRH / RRH, managers, chargé·e·s de sécurité, infirmier·e·s, toute personne en charge des questions de Santé et Sécurité au Travail.

PRÉREQUIS

Aucun prérequis n’est nécessaire pour participer à ces formations.

EFFECTIF

➲ Minimum : 4 participant·e·s.
➲ Maximum : 10 participant·e·s.
Pour un effectif à former inférieur à 4 : consulter les sessions en inter-entreprise.
Pour un effectif supérieur à 10 : nous consulter.

DURÉE

➲ 2 jours (si possible consécutifs) soit 14 heures.

Pour une durée supérieure : nous consulter.

LOCALISATION

Cette formation peut prendre place in situ ou dans l’une de nos salles en région parisienne. Consultez la page Où vous former ? pour en savoir +.

PÉDAGOGIE

  • Pratique

  • Visite de site

ÉVALUATION

⚐ Répondre au quiz interactif sur le harcèlement sexuel,

⚐ Travailler sur un projet de prévention et de communication pour l’entreprise (et éventuellement le CSE).

Cette formation donne lieu à une attestation de réussite.

DATE(S)

✅ ♿ PARIS 20e : 17 et 18 novembre 2021.

✅ ♿ ÉVRY : 24 et 25 novembre 2021.

✅ ♿ LES ULIS : 24 et 25 novembre 2021.

Pour d’autres dates : nous contacter.

TARIFS

PLAN - PRICE

Description

INTRA

SESSION : 1590€


ENTREPRISE !

PARIS 20e

INTER : 2090€

INTRA : 1990€

INDIVIDUEL : 790€

EVRY - 91 

SESSION : 1590€

INDIVIDUEL : 790€

LES ULIS - 91 

SESSION : 1590€

INDIVIDUEL : 790€

INTERACTIVE LEARNING 

NON DISPONIBLE

CHEZ VOUS !
Hommes et femmes

Hommes et femmes

Le harcèlement sexuel ne touche pas que les femmes même si celles-ci sont majoritaires dans les cas constatés en entreprise.

Agression sexuelle ou harcèlement sexuel ?

Agression sexuelle ou harcèlement sexuel ?

Comment l’entreprise et les collaborateur·rice·s doivent-ils(elles) adapter leur comportement face aux différents types de comportements « sexuels » dans le cadre du travail ?

Communication active

Communication active

Communiquer activement au sein de l’entreprise, en touchant tout le personnel, permettra de donner un maximum de visibilité et de crédibilité aux actions de communication venant de la direction et/ou du CSE.

RÉSULTATS

CLIENT·E·S
100%de client·e·s satisfait·e·s.
STAGIAIRES
88%de stagiaires satisfait·e·s.
ATTESTATION
100%d'attestations délivrées.
PARTICIPATION
90%de participation effective.
QUE DIT LA LOI ?

Article L. 1153-2 du code du travail 

Aucun salarié, aucun candidat à un recrutement, à un stage ou à une période de formation en entreprise ne peut être sanctionné, licencié ou faire l’objet d’une mesure discriminatoire, directe ou indirecte, notamment en matière de rémunération, de formation, de reclassement, d’affectation, de qualification, de classification, de promotion professionnelle, de mutation ou de renouvellement de contrat pour avoir subi ou refusé de subir de subir des agissements de harcèlement sexuel.

QUE SE PASSE-T-IL EN ENTREPRISE ?

Comment les salarié·e·s sont-ils(elles) protégé·e·s ?

Toute disposition ou tout acte qui serait contraire aux articles relatifs à la protection des salarié·e·s contre le harcèlement sexuel est considéré comme nul (article L. 1153-4 du code du travail).

Ainsi, le licenciement d’un·e salarié·e ayant refusé de subir un harcèlement sexuel ou ayant souhaité alerter la direction de l’entreprise sur des actes dont il(elle) avait été témoin sera annulé par le conseil des prud’hommes. Le(la) salarié·e pourra donc, outre l’obtention de dommages et intérêts, solliciter sa réintégration à son poste.

Le plafonnement des dommages et intérêts versés aux prud’hommes prévu par les ordonnances publiées en septembre dernier ne s’applique pas lorsque le licenciement est nul en raison de faits de harcèlement sexuel.